insights
empty

Seul, il n’y a pas de symphonie. Il faut tout un orchestre pour l’avoir.

Chapeautant toutes les soumissions de propositions d’envergure, Heather est responsable de compiler, d’orchestrer et de vérifier encore et encore tout ce qui doit être présenté aux clients. S'inspirant de ses diverses expériences musicales, elle compare son approche du leadership à celle d’un chef d’orchestre : elle encourage chaque pupitre à travailler à l’unisson pour produire une symphonie qui marie harmonieusement les aspects techniques avec les besoins des clients et un niveau de prix adéquat. Nous avons eu l’occasion de discuter avec Heather pour en savoir plus sur ce qui caractérise son style de leadership unique. 

Q. Quel est l’aspect du leadership qui vous passionne le plus?  

 

La musique étant à la fois ma passion et là d’où je viens, on peut dire que cette culture a considérablement façonné à la fois la personne, la coéquipière et la leader que je suis aujourd’hui. C’est cette passion pour le quatrième art qui m’a sensibilisée à l’importance de l’écoute active et qui est à la base de mon approche de leadership.  

 

En musique comme dans n’importe quel environnement collectif, il est essentiel de bien comprendre son instrument et sa place dans l’orchestre. Et pour ça, il faut savoir être à l’écoute. Que ce soit en duo ou dans un plus grand groupe : il faut savoir tendre l’oreille pour se mettre au diapason des autres instruments et pupitres, écouter constamment pour produire le meilleur son possible et faire en sorte que sa partie s’agence parfaitement avec la performance du reste de l’orchestre ou du groupe. C’est le secret d’un résultat harmonieux.  

 

Tout est aussi une question de cadence; il faut constamment savoir quand commence la mesure pour savoir quand embarquer à son tour. Pour ma part, je vois de nombreuses similitudes entre mon expérience musicale et la supervision des propositions stratégiques.  

 

À mes yeux, l’équipe responsable des propositions est un peu comme le chef d’orchestre des ressources techniques d’Englobe. Cette équipe travaille avec un groupe de personnes aux origines géographiques et aux compétences techniques tellement différentes qu’elle n’a d’autre choix que de pratiquer l’écoute active pour produire des propositions harmonieuses qui vont au-delà des critères applicables aux demandes de propositions; chacune doit être un chef-d’œuvre, rien de moins.  

Q. Qui sont les mentors qui vous ont le plus influencée? 

 

Il y en a plusieurs. J’ai commencé ma carrière dans le secteur chez Naylor Engineering Associates. Les fondateurs, Dave Naylor, Dennis Kelly et Byron England, m’ont tous les trois grandement influencée. Ce sont les premiers vrais leaders avec lesquels j’ai travaillé et activement développé une culture d’entreprise à la fois dynamique, engagée, amusante et emballante. Ce qui a le plus changé ma vision des choses, c’est quand Byron m’a emmenée sur le terrain pour me présenter nos services. Comme j’ai un poste non technique, j’ai pu voir que c’est là que se faisait le lien entre les descriptions qu’on rédigeait pour les propositions et le travail de terrain qu’on faisait pour les clients.  

 

Quand j’ai commencé à préparer des propositions stratégiques, ma première superviseure s’appelait Yvonne Monette. Et on peut dire que je l’ai écoutée. Que ce soit dans une réunion d’amorce, dans des séances de stratégie des propositions ou dans des rencontres basées sur l’approche de l’équipe rouge, je notais tout ce que je pouvais et je m’imprégnais de toutes ses idées. Elle m’a réellement aidée à mettre ma créativité musicale au profit de nos soumissions, mais aussi à tirer le maximum de ma compétitivité.  

Q. Que faites-vous pour vous améliorer en tant que leader? 

 

Encore une fois, tout est question d’écoute active! Je tends l’oreille pour apprendre, pour évoluer ainsi que pour inspirer les autres et m’inspirer. Je crois que l’écoute active est la clé de l’amélioration continue. Et j’ai appris que pour y arriver, il faut parfois savoir délaisser les courriels au profit d’un bon vieux coup de fil.  

 

Certes, les courriels sont un moyen de communication rapide et efficace. Mais ils débouchent sur une communication unilatérale, peuvent souvent être mal interprétés ou encore omettre des renseignements importants si l’expéditeur est trop pressé ou veut aller à l’essentiel. Un jour, un gestionnaire m’a dit : « C’est impossible d’avoir une conversation par courriel, parce qu’une conversation nécessite une action et une réaction ». Et il avait raison. Quand on parle aux gens, ça permet d’avoir toute l’information dont on a besoin, de poser des questions spontanées et de favoriser la franchise des deux côtés. En tant que ressource non technique qui gère du contenu technique, je me renseigne auprès du personnel technique en lui posant des tonnes de questions et en tenant compte de ses réponses dans les propositions.  

Q. Qu’est-ce qui vous motive actuellement?  

 

À petite échelle, mon équipe, puis à plus grande échelle, les gens de chez Englobe. En dehors de notre formidable groupe de compostage qui offre des produits de qualité sur le marché, Englobe ne vend pas de produits à proprement parler, mais plutôt son expertise. J’ai toujours été inspirée par la grande passion avec laquelle mes collègues font leur travail. Et quand ce genre de passion, d’amour pour le travail, vient directement d’en haut, ici de nos coprésidents Mike Cormier et Alain Robichaud, c’est contagieux et ça se répand dans toute l’équipe. C’est quelque chose qui me motive et que j’essaie de distiller dans mon équipe.  

 

Q. Quel est votre mot de la fin sur le leadership?  

 

Pour composer un chef-d’œuvre, que ce soit une chanson, un album ou une performance, il faut pouvoir jongler avec de nombreuses variables afin qu’elles se marient harmonieusement. En tant que musicienne, je sais que si un artiste livre une performance parfaite à l’exception d’une note, c’est précisément de cette note-là que tout le monde va se souvenir, surtout s’il joue en solo. Et il en va de même pour les propositions. Autant je vise la perfection, autant ce que j’ai vraiment appris, c’est comment encourager le travail d’équipe. Quand on travaille main dans la main et qu’on tire parti des forces de chaque élément en les mettant en commun, on arrive à une symphonie harmonieuse pour nos clients et notre personnel. Alors, oui, il y a des jours où on fait fausse note, et c’est correct. Car, contrairement à une performance solo, on ne travaille pas seul; on a toute une équipe à nos côtés qui est là pour nous épauler et faire en sorte que le spectacle continue et que le résultat soit beau. Mon objectif à la fin de chaque journée? Fermer boutique sur de belles musiques.  

Mon objectif à la fin de chaque journée? Fermer boutique sur de belles musiques.  

La sélection de Heather! DJ d’une radio universitaire dans une autre vie, Heather a toujours vibré au son de sa propre musique. Elle affectionne particulièrement les pépites musicales bien cachées, et elle est dès lors parfaitement au fait des meilleurs artistes et tendances alternatifs. Elle aime tous les styles musicaux sans exception, et se trouve souvent inspirée par une chanson ou un album. Qu’elle soit au volant de sa voiture ou dans sa cuisine, il lui arrive régulièrement qu’un bon son lui donne d’excellentes idées de soumissions, d’amélioration ou encore de résumés créatifs de gestion. Voici ses deux comptes préférés de DJ sur Twitch, une plateforme interactive de diffusion en direct, qui la motivent tout au long de la journée.  

  • DJ SweetTooth 

  • DJ Lazy_E 

Englobe est l'une des principales entreprises canadiennes spécialisées en ingénierie, en sciences de l'environnement et en traitement des sols et de la biomasse.